Cérémonie des Vœux 2020

Dans un contexte contraint par la période électorale, M. le Maire entouré du conseil municipal a présenté ses meilleurs vœux auprès des institutionnels présents le 24 janvier dernier et a tenu un discours empreint de bienveillance, d’ouverture, de sincérité et d’émotion.

Lisez ci-après l’intégralité du discours de M. le Maire

Madame Sophie Primas, Sénateur des Yvelines,
Monsieur le Député, Bruno Millienne
Madame la Conseillère Départementale, chère Cécile Dumoulin,
Mesdames Messieurs les Maires des communes environnantes et de GPS&O,
Mesdames et Messieurs les adjoints et les conseillers de mon équipe,
Mesdames, Messieurs les représentants de la Police, de la Gendarmerie, des Pompiers,
Mesdames Messieurs les représentants des Associations, des cultes,
Mesdames Messieurs les Chefs d’Entreprises,
Epônoises, Epônois,

C’est toujours avec autant de plaisir que je vous retrouve pour cette traditionnelle cérémonie des voeux, moment privilégie de la vie communale, s’il en est, mais aussi temps de convivialité et de rencontre.

Je vous remercie, vous toutes et vous tous de votre présence et votre fidélité, vous qui faites vivre au quotidien notre belle ville d’Épône. C’est un moment unique de vous réunir, habitants, artisans, commerçants, associations, partenaires, agents municipaux, élus.

La musique est aujourd’hui le thème des voeux, alors oui, comme Emmanuel Kant, je dirai que « la musique est la langue des émotions  », car c’est avec une émotion non dissimulée que je préside cette cérémonie. Elle est la dernière de ce mandat avant les prochaines échéances électorales des 15 et 22 mars prochain.

Il est de tradition de présenter le bilan des actions menées et de mettre en perspective les grands projets. Mais cette année, cette cérémonie est particulièrement encadrée. Il n’y a aucune place aux écarts de langage et je vais donc particulièrement m’appliquer. Et pour employer un terme musical, je dirais que je vais tout dire « en nuance », c’est-à-dire avec assez d’intensité, mais sans trop d’intensité…

Avec mon conseil municipal, j’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une belle année 2020, une année d’épanouissement dans votre vie personnelle, professionnelle mais aussi associative, sportive et culturelle au sein de notre ville. Avec mon conseil municipal, nous avons eu le souci permanent de construire de nouveaux équipements, de rénover notre patrimoine pour offrir des services de qualité à notre population. En un mot : préserver et développer harmonieusement notre cadre de vie.

Chers amis, Robert Park a écrit cette phrase que je fais mienne : « la ville n’est pas une simple agglomération d’hommes et d’équipements, c’est un état d’esprit ». Cet état d’esprit, appliqué à Epône, c’est son attractivité, son dynamisme, avec ses infrastructures modernes et confortables ouvertes à tous.

Notre Ville ne pourrait pas vivre ses mutations et son développement sans la présence à nos côtés de nos partenaires, tous ces acteurs habités là encore du même état d’esprit, celui du service public.

Je remercie les services de l’Etat, la DRAC, la Région Île-de-France, le Département des Yvelines, la Communauté urbaine GPS&O, vous êtes des alliés précieux pour dessiner notre Ville de demain tout en préservant son caractère semi rural.
Grâce à vous, nous avons accès à des subventions et aux financements nécessaires pour notre bon équilibre budgétaire. Je n’oublie pas, les chefs d’entreprise, les commerçants, les artisans qui créent des activités et de l’emploi sur notre territoire. Vous êtes le support incontournable de notre développement local.

Merci aux bailleurs sociaux qui acceptent de réfléchir avec nous à la rénovation ou à la reconstruction de certains ensembles immobiliers dégradés, collectifs ou privés.
Et j’associe les corps constitués : notre police pluricommunale, les Sapeurs- Pompiers, la Police nationale, tous ces acteurs qui au quotidien veillent sur notre sécurité avec un dévouement constant.

Je remercie également nos nombreux sponsors et mécènes qui apportent un soutien efficace à nos manifestations festives et culturelles notamment, largement connues et reconnues au-delà d’Epône.

Le dynamisme d’une ville se mesure également au dynamisme de ses associations. Notre vie associative est d’une grande richesse de par la diversité des activités proposées que par la mobilisation de toutes et tous sur les rendez-vous fédérateurs de la Ville.
Je veux ici vous remercier car vous œuvrez pour faire de notre ville une ville attrayante où l’on se sent bien, où chacun trouve sa place selon ses affinités.

Et puisque je parle de bénévoles et d’engagement, je voudrais y associer les membres du Conseil des sages, le Conseil municipal des Enfants qui s’investissent et accomplissent leurs tâches, pas toujours faciles avec conviction et dévouement ainsi que les élèves du Lycée Camille Claudel qui assurent l’accueil. Merci aussi à vous.

J’adresse aussi mes sincères remerciements à tous nos agents et j’ose cette comparaison avec la musique : vous avez su travailler cette année encore avec les 4 paramètres du son musical. De la hauteur, de l’intensité, avec un bon timbre et tout cela dans la durée.
Et je ne saurai passer sous silence la distinction obtenue pour l’aménagement paysager du cœur de ville au concours des villes et villages fleuries. Vous avez su faire entrer avec talent la nature en ville et mettre en valeur notre patrimoine.
Vous accomplissez votre mission de service envers la population dans un esprit de dialogue et de concertations avec les élus.

Oui, j’ai bien prononcé le mot « élu » : être élu, n’est pas une profession ; c’est un engagement, une mission ; c’est porter en soi le sens de l’intérêt général et, vous me le pardonnerez, si je pense en premier lieu aux membres de la majorité municipale.

Je veux les saluer, leur rendre hommage et les remercier pour leur engagement, leur investissement, leur présence, leur proximité, leur dévouement, leurs convictions, pour toutes ces valeurs partagées mises au service de leurs concitoyens.
Tous ces élus qui donnent de leur temps sans compter, parfois, pour ne pas dire souvent, au détriment de celui qu’il consacre à leur vie personnelle.
Et puisque c’est une soirée d’hommage, je pense que c’est le moment pour moi, de mettre à l’honneur et de remercier très chaleureusement tous les conjoints et les familles de ces élus pour leur grande patience et leur esprit de partage.
Je vous en suis reconnaissant et vous demande votre indulgence si parfois j’en ai abusé.

Je voudrais citer le nom des maires-adjoints ainsi que des Conseillers Municipaux qui ont oeuvré à mes côtés pendant cette mandature : Ivica Jovic, Isabelle Martin, Geneviève Bergamini, Jacques Fasquel, Bernard Watelet, Pascal Dagory, Marie-Laurence Claudel, Alain et Claudine Métayer, Philippe Lefèvre, Francis et Nicole Rialland, Nadine Sarazin, Béatrice Di Perno, Christine Arfi, Olivier Echard, Didier Dirol, Véronique Lourdin, Nathalie Baudouin, Thierry Arfi, Guillaume Dumont.

Je vous remercie de l’honneur que vous m’avez fait en me confiant ce mandat de Maire, cette mission si passionnante même si elle est parfois un peu difficile à assumer. Mais vous étiez là. Ce mandat touche à sa fin. Je suis fier du travail que nous avons accompli tous ensemble pour Epône. Soyez assurés de ma reconnaissance.

Mais je ne voudrais pas oublier de citer les Conseillers Municipaux des groupes de l’opposition avec qui, au-delà de nos différences ou de nos divergences, nous avons pu débattre de manière constructive pour l’avenir de notre ville : Françoise Derains, Alexandre Delport, Dominique Francesconi (désormais partie dans le sud de la France), Gaël Arcondeguy, Stéphane Truffaut, Philippe de Laulanié de Sainte Croix, et Ahmed Aref.

Je vous demande de bien vouloir applaudir TOUS les élus.

Enfin, je voudrais terminer sur les prochaines échéances… Soyons honnêtes, beaucoup y pensent ici, et je ne suis pas le dernier.
En conclusion de mon propos, j’aimerais en dire un mot, ou plus exactement exprimer un souhait. Il ne m’appartient pas, évidemment, de guider ici votre choix. Il m’appartient, en revanche, en tant que Maire, de souligner devant vous combien le fait de voter est un acte important - ce droit, nous l’avons conquis progressivement avec le temps. Voter pour choisir ceux qui dirigent n’est pas un acte anodin.

J’estime qu’aller voter en France, patrie des droits de l’Homme, est plus qu’un droit, c’est tout simplement un devoir. Alors, je forme pour 2020 le voeu d’une mobilisation pour les prochaines élections montrant encore combien les Français sont attachés à leur démocratie, et Epône en particulier.

Je vous remercie.

[+] Téléchargez le discours de M. le Maire