Budget communal

Symbole des orientations politiques de la municipalité, le budget communal est voté avant le 31 mars de chaque année par le conseil municipal.
Les idées force de l’exercice 2017 créent des priorités qui verront leur aboutissement sur plusieurs exercices. Développer notre ville tout en affirmant son caractère de « Ville à la campagne » où il fait bon vivre, favoriser l’accueil de nouvelles populations par une politique du logement où les nouveaux arrivants pourront s’épanouir, construction du nouveau bâtiment scolaire et culturel, travailler à la redynamisation de notre centre-ville : autant de projets qui dessinent notre ville de demain que nous voulons sereine et au service de tous.

Budget communal 2017 : une ambition au service de tous les Epônois

Dans un contexte national toujours grevé de lourdes contraintes, le budget global de la ville, voté le 30 mars 2017 s’élève à 14,3 millions d’euros.
Au service de tous les Epônois, il s’équilibre en fonctionnement à 10,3 millions d’euros et l’investissement s’élève à 4 millions d’euros.


Chiffres clés

  • Dépenses réelles de fonctionnement : 7,5 millions d’euros
  • Recettes réelles de fonctionnement : 8,1 millions d’euros
  • Épargne dégagée pour financer les investissements : 600 000 euros


Contraintes financières

L’encadrement de nos dépenses de fonctionnement est aussi lié à une diminution significative depuis plusieurs années des recettes de fonctionnement de l’État, poursuivies en 2017.

  • Baisse de la dotation forfaitaire dans le cadre de la contribution des communes au redressement des finances publiques : 70 000 € entre 2016 et 2017 (perte cumulée depuis 2013 : 1,4 millions d’€)
  • Mise en place de la péréquation (fonds de solidarité entre commune) depuis 2013
    avec une perte cumulée de 430 000 € (dont 85 000 € en 2016 avec une prévision de contribution de 160 000 € en 2017)
  • Pénalités pour nombre de logements sociaux insuffisants avec une perte cumulée depuis 2014 : 174 000 € (dont 70 000 € en 2017).

2017 : concrétisation des projets

L’année de la concrétisation des réflexions engagées pour dessiner notre Ville en matière d’aménagement urbain équilibré, d’aide aux jeunes enfants, d’éducation et de préservation de notre patrimoine et de notre tranquillité.

  • Finalisation des travaux de l’Hôtel de ville : 250 000 €
  • Agrandissement de l’accueil de loisirs Le Verger : 300 000 € (salle supplémentaire de 100 m2 et capacité d’accueil de 20 places supplémentaires)
  • Réfection du mur de soutènement de la Bergerie dans le parc du Château : 170 000 €
  • Poursuite des travaux dans les écoles : 93 000 € (salle d’évolution et sanitaire de l’école Perce Neige)
  • Installation de 50 caméras avec un budget divisé par deux
  • Construction du nouveau bâtiment école - médiathèque - cantine qui regroupera en un seul lieu une offre éducative et de loisirs étoffés : 7,4 millions d’€ HT de travaux subventionnés à hauteur de 50 %
  • Mise en réserve de recettes exceptionnelles : 1,3 millions d’euros générées par la vente de parcelles de terrains

Les défis de demain

Travailler pour une ville sereine et accueillante, tout en préservant notre cadre vie :

  • Redynamiser le centre-bourg avec l’implantation de nouveaux commerces de proximité, la création de stationnement et une offre de logements qui favorise la mixité sociale et les services de proximité ;
  • Travailler en étroite collaboration avec le Département pour le déploiement de la fibre optique ;
  • Poursuivre nos actions d’animation du territoire pour que notre Ville reste « intergénérationnelle » ;
  • Structurer le projet de gare multimodal, avec la Communauté Urbaine : transports, habitat et services créeront une nouvelle urbanité.

Les étapes du budget

Parce qu’il s’agit de deniers publics -et qu’un certain formalisme est obligatoire dans un souci de protection de l’argent public-, la comptabilité communale exige d’établir dans un document l’ensemble des autorisations de dépenses et de recettes prévues pour une année.
Toutes les étapes budgétaires sont votées par le conseil municipal excepté le débat d’orientation budgétaire qui est seulement communiqué au conseil municipal.

Étape 1 : Débat d’orientations budgétaires

Il a lieu dans les deux mois précédant le vote du budget primitif et permet d’instaurer, au sein du Conseil municipal, un débat démocratique sur les grandes orientations budgétaires de l’année à venir.

Étape 2 : Budget Primitif

Voté la plupart du temps entre le mois décembre de l’année précédente et le mois de mars de l’année d’exécution du budget, il est un document prévisionnel, un acte essentiel dans la vie de la commune et un vecteur de la démocratie participative.

Étape 3 : Décisions Modificatives

Les décisions modificatives ont pour but de réajuster en dépenses et en recettes les montants prévues initialement au budget primitif. Elles peuvent être votées tout au long de l’exercice.

Étape 4 : Compte Administratif

Il peut arriver que toutes les dépenses inscrites au budget, tout comme les recettes, ne soient pas réalisées (décalage dans le temps, autres priorités, modification ou abandon de certains projets). C’est pourquoi l’exécution effective du budget est consignée dans un autre document, le Compte Administratif (CA), qui ne reprend que les réalisations effectives.
Le Compte Administratif est la concrétisation des réalisations prévues et retrace donc ce qui a été réalisé. C’est sur la base de ce document que l’on peut analyser l’état exact des finances de la commune.

A lire aussi...